• Aiguiser le regard
  • Attiser la curiosité
  • Rendre accessible
-A A +A

« Les sons du silence / The Sounds of Silence »

affiche sounds of silence

« Les sons du silence / The Sounds of Silence »

Elisabeth S. Clark, Charlotte Moth, Damir Očko, Émilie Pitoiset, Sébastien Rémy, Maxime Rossi, Julien Tiberi

Du 7 juin au 22 août 2014

Commissaire de l’exposition : Marc Bembekoff

La programmation 2014 du Centre d’art contemporain La Halle des bouchers questionne les relations entre le son et l’image, et la façon dont ces deux champs se répondent l’un et l’autre. L’exposition collective « Les sons du silence / The Sounds of Silence » regroupe ainsi sept jeunes artistes qui, chacun à leur manière et selon leur sensibilité, tentent de matérialiser visuellement le silence. Si notre monde actuel est rempli d’un bruit sonore permanent, que signifie aujourd’hui faire acte de silence ?

Présentée pendant le festival Jazz à Vienne, cette exposition propose autant de propositions artistiques interrogeant le silence. La vidéo The Moon shall never take my Voice (2010) de l’artiste croate Damir Očko (né en 1977, vit et travaille à Zagreb) consiste en une interprétation en langue des signes de trois poèmes (autour de Gustav Mahler, John Cage et Neil Amstrong) dans lesquels le silence occupe une place d’importance. Présentée dans la perspective de l’espace du centre d’art, cette projection opère comme le chef d’orchestre décalé liant les autres œuvres entre elles, comme la partition muette conçue par Elisabeth S. Clark (née en 1983, vit et travaille à Londres) réalisée à partir d’un livre de Raymond Roussel dont l’artiste a supprimé tous les mots. De son côté, Maxime Rossi (né en 1980, vit et travaille à Paris) a tenté – vainement – d’apprendre le silence à un mainate, oiseau pourtant réputé pour sa capacité à reproduire fidèlement la voix humaine. Julien Tiberi (né en 1979, vit et travaille à Paris) propose quant à lui un aquarium duquel semble être diffusé le son d’un film documentaire, comme revenant des abysses. Dans une dynamique similaire, Sébastien Rémy (né en 1983, vit et travaille à Paris) mêle habilement photographie, enregistrements sonores et voix de l’au-delà. L’absence de présence humaine telle que photographiée par Charlotte Moth (née en 1978, vit et travaille à Londres et Paris) peut être considérée comme une forme de silence. Enfin, à la manière d’un Jimi Hendrix survolté, Émilie Pitoiset (née en 1980, vit et travaille à Paris) met fin à toute sonorité en brisant en mille morceaux une guitare électrique qu’elle recolle ensuite, annihilant la fonction première de cet instrument.

A voir ou revoir 
Contacts

Centre d'art contemporain La Halle des bouchers 
7 rue Teste du Bailler
F-38200 Vienne
04 74 84 72 76
info.cac@mairie-vienne.fr

Infos pratiques
  • Exposition du 7 juin au 22 août 2014
     
  • Vernissage : vendredi 6 juin 2014
     
  • Tarifs : 
    normal : 3,5€ / réduit : 3€