• Exposition Diane Guyot
  • Aiguiser le regard
  • Attiser la curiosité
  • Rendre accessible
-A A +A

Tarik Kiswanson - ALL THE THINGS MY EYES DON'T SEE

ALL THE THINGS MY EYES DON’T SEE

Exposition du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018

Inauguration le mardi 19 septembre à 11h

Exposition organisée par le Centre d’art contemporain La halle des bouchers,

réalisée au Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne,

en Résonance avec la Biennale de Lyon 2017 / FOCUS

Commissaire de l’exposition : Marc Bembekoff

« Entrer dans un Musée archéologique, c’est abandonner l’idée d’une identité stable, s’ouvrir à tous les mondes, et les laisser devenir une partie de soi. Regarder de l’autre côté du miroir, imaginer tout ce que l’on voit, non pas en une seule et unique vérité, mais en une multitude de vérités : tous ces mondes se réuniraient alors pour créer un ensemble. Imaginer ce musée, c’est imaginer un monde par dessus un autre. Très littéralement, ce musée est le miroir et le fantôme flottant au-dessus de ses propres reliques. » Tarik Kiswanson

En Résonance à la Biennale de Lyon, le Centre d’art contemporain La Halle des bouchers et le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne s’associent pour co-produire et présenter un projet inédit de Tarik Kiswanson (né en 1986, vit et travaille à Paris), figure émergente de la scène de l’art contemporain international.

Pour le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne, Tarik Kiswanson intervient au sein même du parcours des collections permanentes afin d’y présenter des éléments scénographiques propices à une visite guidée à la fois inattendue et singulière qui invite le spectateur à se plonger dans les méandres de l’Histoire et à appréhender autrement son rapport aux cultures du passé et au temps présent.

À travers la sculpture, la performance et l’écriture, Tarik Kiswanson cherche à susciter de nouveaux modes de perception et de relation à l’Histoire, entremêlant habilement faits politiques, culturels et personnels. Fruit du propre métissage culturel qu’a vécu l’artiste (d’origine palestinienne, né en Suède et maintenant établi à Paris), ses œuvres en métal poli à l’extrême donnent un sentiment de fragilité de par leur esthétique fine et aiguisée : elles réfléchissent et démultiplient à l’infini l’architecture du musée, les objets qui y sont exposés (tesselles de mosaïque, fragments de fresques murales…) mais aussi et surtout le reflet du visiteur.

Déambulation inédite dans les collections du musée gallo-romain, ALL THE THINGS MY EYES DON’T SEE [Toutes ces choses que mes yeux ne voient pas] tend à désaxer le point de vue du regardeur sur les objets muséographiques, à appréhender différemment le flux de l’histoire des formes, ainsi qu’à faire prendre conscience au visiteur de son corps dans l’espace.

 

Le projet de Tarik Kiswanson a bénéficié de l’aide de Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise Galeries Lafayette.

Les performances se déroulent au sein même des collections du Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal-Vienne, sur réservation, sur place au musée ou par téléphone au 04 74 53 74 01. Les dates des performances sont indiqués dans le document "Performances et événements" en téléchargement ci-joint.

 

 

 

Exhibition organized by the Centre d’art contemporain La halle des bouchers,

presented at the Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne,

as part of Biennale de Lyon 2017 Résonance / FOCUS

Curator: Marc Bembekoff, Director of Centre d’art contemporain La Halle des bouchers

 

“To enter an archeology museum is to abandon the idea of a stable self, to let all worlds come in, to let all worlds become a part of you. To look on the other side of the mirror and imagine everything you see as not one truth but several: all them worlds coming together to create a whole. To imagine this museum is to imagine one world on top of another, quite literally this museum is the mirror and the ghost floating over its relics.” Tarik Kiswanson

As part of the Biennale de Lyon Résonance program, the Centre d’art contemporain La Halle des bouchers and the Gallo-Roman Museum of Saint-Romain-en-Gal – Vienne team up to co-produce and present a new site-specific project by Tarik Kiswanson (b. 1986, lives and works in Paris).

For the Gallo-Roman Museum, Tarik Kiswanson intervenes directly within the museum’s permanent collection to present scenography elements allowing an unexpected and singular guided tour that invites the viewer to delve into History intricacies in order to understand differently his own relationship to past cultures and present time.

Through sculpture, performance and writing, Tarik Kiswanson seeks to create new modes of perception and relationship to History, skillfully intertwining political, cultural and personal data. Result of his own multi-cultural background (from Palestinian origins, born in Sweden and now established in Paris), his works, produced in extreme polished metal, give a sense of fragility due to their fine and sharpened aesthetic: they reflect and multiply to infinity the museum’s architecture, the displayed items (mosaic tesserae, fragments of murals...) but also and above all the reflection of the visitor himself.

As an original wandering within the Gallo-Roman Museum’s collections, ALL THE THINGS MY EYES DON’T SEE tends to shift the spectator’s point of view on the museum’s objects, to comprehend differently the flow of history of forms, as well as to make them aware of their body into space.

 

Tarik Kiswanson’s project benefits from the support of Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise Galeries Lafayette.