• Aiguiser le regard
  • Attiser la curiosité
  • Rendre accessible
-A A +A

Nicolas Boulard - « La Dynamique des isoplèthes »

Nicolas Boulard - « La Dynamique des isoplèthes »

Exposition du 4 mars au 14 mai 2017

Commissaire de l'exposition : Marc Bembekoff

S’il est essentiellement connu pour son travail artistique autour du vin et du fromage, Nicolas Boulard (né en 1976, vit et travaille à Clamart) aime avant tout jouer de déplacements conceptuels. À travers les produits mythiques de la gastronomie qu’il n’a eu cesse de revisiter et bouleverser, c’est principalement l’idée de territoire et de ses limites qui sous-tend une œuvre protéiforme embrassant aussi bien la sculpture, le texte, la vidéo que l’installation.

À la fois immatérielles et tangibles, précises et infinies, hypersensibles et anti-monumentales, les œuvres de Nicolas Boulard témoignent d’une lucidité certaine sur des systèmes de pensée. L’artiste prend ainsi un malin plaisir à jouer avec les normes et les règles de production territoriales, la géographie, les distances, les déplacements… Si, en cartographie, les isoplèthes sont les lignes dessinées sur les cartes reliant différents points situés à une même altitude, Nicolas Boulard tire ici des lignes géographiques imaginaires et fabuleuses, nous enjoignant de réinterpréter les traditions et conventions du passé, tout en questionnant la territorialité de l’art.

Pour son exposition au Centre d’art contemporain La Halle des bouchers, Nicolas Boulard s’est inspiré du Rhône, fleuve dont il a suivi le cours – de sa source (le glacier Rhonegletscher en Suisse) à son embouchure méditerranéenne (le delta de Camargue) – prélevant ici et là des échantillons d’eau, de terre et de pierre qui lui ont servi de matière première pour proposer un ensemble de sculptures inspirées de courbes et diagrammes scientifiques anciens, notamment les schémas du géographe et explorateur allemand Alexander von Humboldt (1769-1859), ainsi que des écrits des géographes Élisée Reclus ou Claude Raffestin pour qui l’expérience de la connaissance ne peut se faire sans vécu géographique. Parallèlement, Nicolas Boulard a compilé ses impressions buissonnières, tel un carnet de voyage dressant aussi le portrait du fleuve, dans un ouvrage publié à l’occasion et qui fait écho à la déclivité de son parcours, rappelant par-là même le titre de cette exposition − « La Dynamique des isoplèthes ».

Vernissage le vendredi 3 mars 2017 à 19h

Avec le soutien de Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette