• Aiguiser le regard
  • Attiser la curiosité
  • Rendre accessible
-A A +A

Tarik Kiswanson - ALL THE THINGS MY EYES DON'T SEE

ALL THE THINGS MY EYES DON’T SEE

Exposition du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018

Exposition organisée par le Centre d’art contemporain La halle des bouchers,

réalisée au Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne,

en Résonance avec la Biennale de Lyon 2017 / FOCUS

Commissaire de l’exposition : Marc Bembekoff

« Entrer dans un Musée archéologique, c’est abandonner l’idée d’une identité stable, s’ouvrir à tous les mondes, et les laisser devenir une partie de soi. Regarder de l’autre côté du miroir, imaginer tout ce que l’on voit, non pas en une seule et unique vérité, mais en une multitude de vérités : tous ces mondes se réuniraient alors pour créer un ensemble. Imaginer ce musée, c’est imaginer un monde par dessus un autre. Très littéralement, ce musée est le miroir et le fantôme flottant au-dessus de ses propres reliques. » Tarik Kiswanson

 

En Résonance à la Biennale de Lyon, le Centre d’art contemporain La Halle des bouchers et le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne s’associent pour co-produire et présenter un projet inédit de Tarik Kiswanson (né en 1986, vit et travaille à Paris), figure émergente de la scène de l’art contemporain international.

Pour le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne, Tarik Kiswanson intervient au sein même du parcours des collections permanentes afin d’y présenter des éléments scénographiques propices à une visite guidée à la fois inattendue et singulière qui invite le spectateur à se plonger dans les méandres de l’Histoire et à appréhender autrement son rapport aux cultures du passé et au temps présent.

À travers la sculpture, la performance et l’écriture, Tarik Kiswanson cherche à susciter de nouveaux modes de perception et de relation à l’Histoire, entremêlant habilement faits politiques, culturels et personnels. Fruit du propre métissage culturel qu’a vécu l’artiste (d’origine palestinienne, né en Suède et maintenant établi à Paris), ses œuvres en métal poli à l’extrême donnent un sentiment de fragilité de par leur esthétique fine et aiguisée : elles réfléchissent et démultiplient à l’infini l’architecture du musée, les objets qui y sont exposés (tesselles de mosaïque, fragments de fresques murales…) mais aussi et surtout le reflet du visiteur.

Déambulation inédite dans les collections du musée gallo-romain, ALL THE THINGS MY EYES DON’T SEE [Toutes ces choses que mes yeux ne voient pas] tend à désaxer le point de vue du regardeur sur les objets muséographiques, à appréhender différemment le flux de l’histoire des formes, ainsi qu’à faire prendre conscience au visiteur de son corps dans l’espace.

 

Le projet de Tarik Kiswanson a bénéficié de l’aide de Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise Galeries Lafayette.

Les performances se déroulent au sein même des collections du Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal-Vienne, sur réservation, sur place au musée ou par téléphone au 04 74 53 74 01. Les dates des performances sont indiqués dans le document "Performances et événements" en téléchargement ci-joint.

 

Inauguration le mardi 19 septembre à 11h